Le breuvage

Au commencement il y avait l’équilibre. Et dieu le père commanda : »détruisez tout ce qui vit sous l’arbre car il n’y aura point d’autre idole que MOI« .
Et l’obscurantisme fut.
Les cultes lunaires déclinèrent et le service de soi se déploya. Les mystères devinrent des mythes. Les mythes devinrent des fables.
Le patriarcat apposa un temps linéaire et, prospérant, il s’appropria la terre et ses fruits.
Il s’inventa une rédemption et son salut fut signé dans un pacte

Le démiurge se fit Dieu.
La Déesse fut emplie de tristesse.

« voici le breuvage qui te redonnera mémoire »

Cette entrée a été publiée dans illustrations, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Le breuvage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *